Christian Perrot

[Photo par Antoine Linder]

Né dans le sud de la France, Christian Perrot réside depuis les années 90 dans l’est, en Alsace plus précisément.

Écrivain autodidacte, en parenté avec le célèbre Jimmy Guieu, Christian Perrot se considère comme un conteur dont les récits invitent au dépaysement et à l’imaginaire. Spécialisé en SFFF (science-fiction, fantastique et fantasy) par goût, il n’hésite pas à écrire dans d’autres registres, tels que le policier ou la dérision.

En 1984, Christian Perrot découvre la version française du jeu de rôle Dungeons and Dragons et se plonge à corps perdu dans l’univers des jeux de simulation. Leurs multiples possibilités font réagir sa fibre créatrice et lui démontrent sa capacité à imaginer des personnages attachants, vivant des aventures étonnantes, dans des univers haut en couleurs. Des scénarios ludiques à l’écriture, il n’y a qu’une marche bien vite franchie.

Après quelques publications dans des fanzines, la carrière littéraire de Christian Perrot débute pleinement en 2007 par sa participation à une anthologie dédiée à Howard Phillips Lovecraft, en commémoration pour les 70 ans de son décès. Cette même année voit son premier roman publié à compte d’éditeur.

Depuis, au fil des années, un grand nombre de lecteurs ont appréciés les écrits de Christian Perrot et l’ont encouragé en venant le rencontrer durant ses séances de dédicaces, tout en réclamant souvent des suites à ses romans.

À douze reprises, Christian Perrot a été au sommaire des fanzines québécois Nocturne et Brins d’Éternité. Du côté français, il a participé à Phénix-Mag, Présence d’Esprits, Aventures Oniriques et Compagnie (AOC), et YmaginèreS, sans nommer plusieurs sites Internet dédiés à la littérature de l’imaginaire.

Avec sa casquette de nouvelliste, Christian Perrot a été au sommaire de neuf anthologies d’éditeur : HPL 2007 [en hommage à H.P. Lovecraft], Malpertuis II et L’amicale des jeteurs de sorts (Éditions Malpertuis); Dieu reconnaîtra les siens… et Histoires d’eau (Mairie de Chalabre); Destination Jimmy Guieu (Éditions Rivière Blanche); 12 nouvelles pour 2012, fin de monde… (Sciences & Fictions : BienVenus sur Mars); Morts Dents Lames (Éditions Madolière); ainsi que Histoires de… Démons et Merveilles (Éditions Lune Écarlate).

Sous son chapeau de romancier, Christian Perrot a publié huit romans à compte d’éditeur, dans des styles différents : le policier/fantastique Zone d’Ombre (épuisé) en 2007, le roman de science-fiction Naufrageurs Galactiques (épuisé) en 2012 et le roman d’anticipation Humanité en Danger en 2014 (Éditions des Tourments). Depuis septembre 2015, les Éditions Lune Écarlate ont publié sa trilogie de space-opera consacrée à ses Agents Photoniques (Attractions Galactiques, Dangers Galactiques et Fugitifs Galactiques), dont le premier opus a été plusieurs fois « numéro un » des ventes dans sa catégorie sur amazon.fr, puis le policier/anticipation Cartel Robotique (en 2016) et l’horrifique Âme à Âme (en 2017). L’année 2019 marque un tournant puisque sont prévus deux romans québécois, car publiés par les éditions AdA (Métempsychose et Ombres Portées) dans la collection Corbeau.

Christian Perrot est également responsable de la rubrique jeux et chroniqueur du webzine Khimaira. Par le passé, il a rédigé plusieurs critiques de jeux pour le webzine Mythologica et de bandes dessinées pour le site Psychovision, en plus de quelques articles et interviews pour YmaginèreS. Il a aussi rejoint les vainqueurs des NaNoWriMo de novembre 2008, 2009, 2011 et 2014, ainsi que ceux du Script Frenzy d’avril 2008.

Les visiteurs du Festival du Jeu de Kaysersberg (en Alsace, France) ont également pu rencontrer Christian Perrot lors de son atelier de vulgarisation du jeu de rôle et de parties d’initiation.

Pour résumer, Christian Perrot vit sa passion littéraire et ludique à la manière d’un explorateur découvrant sans cesse de nouveaux horizons. De fait, il est constamment en équilibre entre le monde réel et celui, plus onirique, de son inspiration.