La littérature d’imagination est depuis longtemps un vecteur important de récits d’anticipation, de dystopie, d’univers post-apocalyptique, notamment en science-fiction. En ces temps de distanciation sociale et d’isolement que nous vivons un peu tous en ce moment, c’est un peu comme si on tombait tête première dans un de ces univers fictifs qui ont marqué notre imaginaire dans les dernières décennies.

Si vous aimez beaucoup la science-fiction, y a-t-il des œuvres dans lesquelles vous auriez envie de vous replonger en ce moment, particulièrement des œuvres d’anticipation ? Si vous êtes curieux de retrouver des romans qui ont imaginé un futur plus ou moins lointain, transformé par un événement hors de notre contrôle, voici quelques suggestions de lecture :

– Warm Bodies, par Isaac Marion. Après qu’un virus contamine une grande partie de la population et menace la survie des humains, une société civilisée est créée au cœur d’un stade sportif, protégé par l’armée. C’est aussi l’histoire du zombie R qui est un peu plus humain que les autres et son parcours vers une vie nouvelle.

– L’enlèvement, par Damien Blass. Roman d’anticipation, la menace vient-elle d’ailleurs ? Quel est le destin de l’humanité et quel rôle y joue André ? Dans cette courte œuvre des éditions Triptyque, il ne faut pas toujours se fier aux apparences.

– Faunes, par Christiane Vadnais. « À une époque où la nature a été entièrement cataloguée, colonisée ou assujettie, on peut encore découvrir quelques espaces insoupçonnés à la lisière de la civilisation… » Chaque récit de cette œuvre alimente une sorte d’univers dystopique ou la nature règne en maître et les humains y survivent chacun à leur façon.

The shinning, par Stephen King. Peut-être pas le meilleur roman à lire si l’isolement vous angoisse, mais on ne peut passer à côté de cette œuvre de Stephen King lorsqu’on parle de huis clos et de littérature d’imagination.

– Brume, par Stephen King. Il s’agit d’une nouvelle plutôt qu’un roman et deux adaptations cinématographiques existent, le film de 2007 et la minisérie de 2017. L’œuvre couvre un peu tout ce qu’on retrouve dans la littérature de science-fiction, du roman d’anticipation à la dystopie en passant par une atmosphère apocalyptique et des créatures sorties tout droit d’un roman de Lovecraft.

Ready Player One, par Ernest Cline. Dans un futur non trop lointain, en 2045, la vie sur terre est devenue à un tel point insoutenable que ses habitants se réfugient dans un monde virtuel, l’Oasis, un jeu addictif qui dépasse la fiction pour certains et qui embarque le personnage principal de Wade dans une quête pour retrouver l’avatar du fondateur du jeu.

– La guerre des mondes, par H.G. Wells. À la fois une des premières œuvres de science-fiction représentant l’angoisse de l’invasion extra-terrestre, c’est également un roman qui témoigne de l’angoisse et de l’impuissance ressenties quant à la notion d’immunité face aux maladies infectieuses au tournant du 20e siècle. À noter que ce roman fut publié pour la première fois 20 ans avant l’apparition de la grippe espagnole.

– Déviance, par Stéphanie Sylvain et Withney St-Onge B. « Montréal, 2102. Ils sont tous connectés. Connectés à la réalité augmentée. Connectés les uns aux autres. Pris au piège dans cet univers sombre où la déviance est la norme. » Roman de science-fiction et d’anticipation, un peu comme Ready Player One, il imagine un univers ou la technologie est exacerbée et régis le fonctionnement même de la société. Au regard de notre réalité actuelle, il n’est pas fou de penser que la technologie devient peu à peu la fondation d’un monde où la communication est à son paroxysme et nous permet d’avancer et de ne pas se laisser abattre par les autres problèmes qui nous entourent. En espérant que notre avenir soit un peu plus positif que dans ces œuvres.

– À l’est de l’apocalypse, collectif. Recueil de nouvelles publié aux éditions Les six brumes et tournant autour de la prémisse d’un événement qui a bouleversé la vie moderne, À l’est de l’apocalypse regroupe les récits de nombreux personnages qui réagissent et apprennent à vivre en Estrie après qu’un événement a fait cesser de fonctionner toute forme d’électricité. Retour à un mode de vie rural, isolation des habitants dans des villages éloignés, ce roman d’anticipation tout prêt de nous nous fait voyager dans un futur assez proche et curieusement complètement à l’opposé de ce que nous vivons en ce moment.