Marie Bilodeau, écrivaine d’origine montréalaise, a fait des études en religion et culture à l’Université Wilfrid-Laurier, en Ontario.

C’est avec la publication d’une première trilogie de fantasyHeirs of a Broken Land (2009-2010), chez Absolute XPress, que commence le parcours littéraire de cette auteure prolifique.

Marie Bilodeau est en effet l’auteure de trois autres séries appartenant aux genres poreux de la fantasy, de l’horreur et de la science-fiction, dont le roman sériel Nigh (2015), que certains rangent du côté de la fantasy horrifique, et que le Black Gate Magazine a qualifié de « premier grand roman sériel de l’année 2015 ».

La série Destiny (2010-2016), publiée initialement en anglais aux éditions Dragon Moon Press, a reçu quant à elle deux nominations pour le prix Aurora et a remporté la médaille de bronze en science-fiction dans les Foreword Book Awards.

Cette année, l’auteure sera, avec Derek Künsken, co-présidente du CAN-CON (Conference on Canadian Content in Speculative Arts and Literature) qui, àl’image du Congrès Boréal, encourage le dialogue entre les différents acteurs du domaine des littératures de l’imaginaire.

Aussi auteure de nouvelles, blogueuse pour le Black Gate Magazine et conteuse, Marie Bilodeau a signé plusieurs courts récits parus dans des anthologies et continue de parcourir le Canada à la recherche de théâtres, cafés et festivals où aller raconter ses histoires et conquérir un public de plus en plus grand.

Notamment traduites en français aux éditions Alire, les œuvres de Marie Bilodeau ne laissent personne indifférent, comme en témoignent les critiques dynamiques qu’en font les lecteurs, amateurs ou spécialistes, sur le site consacré à son œuvre.