Romancière et nouvelliste originaire du Pays de Galles, Jo Walton est née en 1964 à Aberdare et a terminé ses études à l’Université de Lancaster en Angleterre. S’exerçant à l’écriture depuis l’âge de treize ans, elle a publié son premier roman The King’s Peace en 2000, une réécriture de la légende arthurienne, chez l’éditeur américain Tor Books. Deux autres romans ont suivi peu de temps après : The King’s Name (2001) et The Prize in the Game (2002), respectivement le sequel et le prequel du premier volet de la série.

Au cours de sa carrière, Walton a été récompensée maintes fois pour son œuvre qui rassemble pas moins de treize romans (bientôt quatorze), trois recueils de poésie, un essai et un recueil de nouvelles.

Elle a remporté le prix John W. Campbell de la meilleure nouvelle auteure (2002), le prix World Fantasy pour son roman Tooth and Claw (2004), les prix Hugo et Nebula pour Among Others (2012), et enfin les prix Tiptree, pour My Real Children, et le prix Locus Non Fiction, pour What Makes This Book So Great (2014).

Jo Walton demeure à Montréal depuis le début des années 2000, ville dans laquelle, plaisante-t-elle sur la page d’accueil de son site Web, « les livres et la nourriture sont tellement plus savoureux qu’à Wales ».

Outre les nombreuses réalisations de cette auteure d’origine galloise, il importe de souligner la générosité de Jo Walton, qualité qui se manifeste par sa participation à plusieurs congrès littéraires, durant l’année 2018-2019, qui auront lieu un peu partout à travers le monde, notamment au Québec (Congrès Boréal), en France (Étonnants Voyageurs), aux États-Unis (Worldcon 76) et en Irlande (Dublin 2019).