La présentation d’Élisabeth Vonarburg, écrivaine, et presque « personnage » marquant, de la fantasy et de la science-fiction au Québec, n’est plus à faire. Auteure de romans grandioses, et récipiendaire de nombreux prix, elle a signé une quantité impressionnante de nouvelles et de romans, dont les renommés Cycle de Tyranaël (Alire, 1994-1997) et Reine de Mémoire (Alire, 2005 à 2007).

Née en 1947, Élisabeth Vonarburg est d’origine parisienne et demeure aujourd’hui à Chicoutimi, au cœur de l’une des plus belles régions du Québec, depuis 1973. Son parcours est constitué de plusieurs jalons : l’auteure est agrégée de lettres modernes et titulaire d’un doctorat en création littéraire. Elle a également enseigné la littérature et la création dans plusieurs universités québécoises.

En plus de former de futurs écrivains et critiques, Élisabeth Vonarburg a œuvré dans les domaines de la chanson, de l’animation radio, de l’écriture essayistique et de la traduction. Elle s’est impliquée aussi dans l’organisation du Congrès Boréal, qui s’est tenu à quatre reprises à Chicoutimi, entre 1979 et 1999. 

La renommée de cette auteure québécoise s’étend du territoire de la province jusqu’au reste de la francophonie et jusqu’au monde anglo-saxon. Les éditions Alire, hôte de la majorité des œuvres romanesques de Vonarburg, qualifient d’ailleurs la publication de chacun de ses romans de véritable « événement ». Parmi les succès les plus récents de l’auteure, mentionnons celui de son roman Hôtel Olympia (Alire, 2014) récompensé par le prix Aurora-Boréal en 2015.