« Designed in Canada, built in California and released in Texas », voici les mots avec lesquels Alexandra Renwick fait l’ébauche de sa propre histoire personnelle, une histoire fortement imprégnée des lieux que Renwick a tour à tour habités au cours de sa vie.

Écrivaine de nationalité canadienne et américaine, Alexandra Renwick est née en Californie, mais a grandi et vécu dans le Yorkshire, à Philadelphie, au Danemark, à Toronto, à Portland, à Austin et, enfin, dans la capitale canadienne où elle demeure présentement.

Considérant les nombreux endroits qui ont contribué à façonner la trajectoire de Renwick, il est permis de croire que l’aspect non linéaire de son parcours de vie ait influencé, de près ou de loin, son parcours en tant qu’écrivaine.

En effet, Alexandra Renwick est l’auteure d’œuvres issues de formes et de genres pluriels. Explorant la nouvelle – short story – et la poésie, celle qui a notamment publié dans les revues Asimov’s, Fantasy et Alfred Hitchcock’s & Ellery Queen’s Mystery arpente aussi les territoires de la science-fiction, du genre noir et du mythpunk. Son œuvre récupère toutes sortes d’héritages, à la fois littéraires et issus de son enfance.

Entre autres, la collection de nouvelles intitulée Push of the Sky (2009) est une publication déterminante dans le parcours de Renwick. L’auteure y navigue d’un sous-genre à l’autre avec une rare aisance et ouvre ainsi aux lecteurs un pan peu exploré de l’écriture propre aux auteurs des littératures de l’imaginaire.