Natif de Rimouski, Jonathan Brassard est détenteur d’un baccalauréat en études littéraires de l’Université Laval, qu’il a obtenu en 2007, après avoir d’abord terminé des études en théâtre au Cégep de Rimouski en 1999, suivies de deux ans en art dramatique à l’Université du Québec à Montréal.

Entre 2002 et 2007, il a collaboré à de nombreux projets théâtraux, séjournant notamment en France durant deux ans, avant de revenir au Québec et de travailler comme enseignant de français à l’éducation aux adultes.

Il a fait paraître son premier roman en 2013 : s’inscrivant dans le catalogue hétéroclite des éditions Coups de tête, Les chaînes du Léviathan est un roman aux accents fantastiques qui a fait partie des finalistes du Grand Prix littéraire Archambault en 2014.

Son second roman, Celui qui reste, est ensuite publié aux éditions Tête première en 2015 ; Jonathan Brassard y travaille les thèmes de la différence et de l’étranger, dans un récit fantastique qui flirte avec le récit policier et l’horreur. Œuvre d’un auteur alors peu connu de la communauté SFFQ, le roman crée la surprise en remportant le prix Jacques Brossard de la science-fiction et du fantastique en 2016, puis la première édition du prix des Horizons imaginaires, en 2017.

Jonathan Brassard s’annonce ainsi comme un auteur aux intrigues étonnantes et au style captivant, dont les romans lucides et grinçants gagnent à être lus.